Autodictionnaire Proust, de P. Assouline

A la suite de ses séjours à l’Ecole biblique, où il était venu travailler sur ses « Vies de Job« , Pierre Assouline, blogueur littéraire, romancier, juré Goncourt, est devenu un ami. Lors d’une de nos rencontres à Paris, il m’avait parlé du livre qu’il avait en préparation, et qui est maintenant publié : Autodictionnaire Proust. Et j’ai ainsi découvert un passionné de Proust… et Proust lui-même.

Je suis en effet de ceux qui ont tenté longtemps, et sans succès, de lire Proust : lorsque la même phrase se poursuivait au long de plusieurs pages, mon élan ne cessait de retomber. C’est donc un peu pour comprendre Pierre que je m’y suis remis. Cette fois-ci avec un peu plus de succès : je dois reconnaître que la fameuse description des aubépines, mais plus encore à mes yeux celle de la naissance et de la consolidation du sentiment amoureux de Swann pour Odette de Crécy, sont des perles de sensibilité et de discernement, qu’il faut lire aussi lentement que Proust a dû les écrire.

L’Autodictionnaire est un livre imposant, qui fait parler Proust, et lui seul, à partir de thèmes, de mots-clés de son oeuvre : mon incompétence en matière proustienne me conduit à m’interroger sur l’opportunité et le sens de quelques articles, peu nombreux il est vrai. Autrement dit, il faut sans doute déjà connaître assez bien Proust pour goûter pleinement la saveur de ce dictionnaire.

En revanche, je ne saurais trop recommander la longue et admirable introduction de Pierre qui tient un peu de l’encyclopédie sans jamais en distiller l’ennui. Tout est dit sur Proust, son environnement, ses commentateurs, de manière libre et percutante. On sent combien Pierre aime Proust : il dit d’ailleurs en avoir relu la correspondance et l’oeuvre complète pour les besoins de son ouvrage. L’aimant, il le fait aimer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.