Ligne jaune

Lors des Assises nationales du mouvement des Entrepreneurs et Dirigeants chrétiens, tenues à Nantes du 21 au 23 mars 2014, l’une des interventions les plus remarquées, et les plus applaudies, fut celle de Jean-Dominique Senard, président de la gérance Michelin. Le contenu audio en est aujourd’hui disponible pour les membres des EDC, mais à titre privé, et on peut espérer qu’il connaisse une plus large diffusion.

Quoi qu’il en soit, Jean-Dominique Senard a terminé sa longue intervention sur une exhortation aux jeunes cadres ou à ceux qui souhaiteraient le devenir : « ne passez pas la ligne jaune ». Quelle est-elle ? Elle est formée par les convictions morales personnelles. Et notre conférencier, ancien président de Péchiney, d’expliquer qu’il avait démissionné de son poste à cinq reprises en 2005.

Une telle exhortation paraît de bon aloi, et rejoindre certaines recommandations de Jésus, par exemple : « Et si ta main droite est pour toi une occasion de péché, coupe-la et jette-la loin de toi : car mieux vaut pour toi que périsse un seul de tes membres et que tout ton corps ne s’en aille pas dans la géhenne » (Matthieu 5,30). On ne peut qu’applaudir, ce qui fut fait.

Reste que la mise en oeuvre sera toujours plus facile pour celui qui dispose a priori des moyens (intellectuels, financiers, relationnels) de trouver un autre emploi : parce qu’en refusant de franchir la ligne jaune, il s’expose sans doute à perdre celui qu’il possède déjà. Que la bénédiction divine vienne sur celui qui en prend le risque sans avoir de parachute !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.