Nous n'avons qu'une seule vie

« Nous n’avons qu’une seule vie » est donc le titre de mon livre paru le jeudi 16 janvier 2020. Il est le fruit d’une longue réflexion biblique sur le thème de la vie, réflexion menée en particulier dans le cadre d’un séminaire au Centre Lacordaire. Le livre est disponible dans toute librairie pour 15 euros.
…………………………………………………………..

Je vous en offre ici l’introduction : 

Quel est l’élément le plus essentiel de nos vies ? Ne serait-ce pas la vie elle-même ? Au fil des jours, à l’égal de l’air que nous respirons, nous n’y faisons guère attention : mais il suffit que des événements douloureux se produisent, que notre santé soit perturbée, pour que des questions autour de la vie se posent. Serait-elle limitée à la vie terrestre, existe-t-il une vie éternelle et, si oui, quel rapport entretient la seconde avec la première ?

Les réponses sont bien sûr variées. Des variations que l’on rencontre déjà dans la Bible, y compris dans le Nouveau Testament. Si, bien sûr, Jésus et ses disciples croient à la résurrection et donc à la vie éternelle, si c’est aussi le cas d’un jeune homme qui vient à la rencontre de Jésus en lui posant la question : « Bon maître, que dois-je faire pour avoir en héritage la vie éternelle ? » (Mc 10, 17), cette position n’était pas celle des Sadducéens, parti des grands prêtres. Les évangélistes sont unanimes à affirmer que, pour eux, il n’y a pas de résurrection (Mt 22, 23 ; Mc 12, 18 ; Lc 20, 27).

Pour moi, la question n’est pas celle de la vie éternelle, à laquelle je crois profondément, mais celle du rapport que cette vie entretient avec la vie
terrestre. Beaucoup établissent un fossé entre les deux, et mettent l’accent sur l’une ou sur l’autre. Une telle séparation me semble dommageable, opposée à ce qu’assure une préface de la messe adressée à Dieu : « dans l’existence de chaque jour que nous recevons de ta grâce, la vie éternelle est déjà commencée » (préface des dimanches n° 6).

Avec ce livre, je voudrais donc rappeler que nous n’avons qu’une seule vie, qui vient du ciel, passe par la terre, avant de retourner au ciel : toute existence humaine est à la fois terrestre et éternelle, en continuité. Ce qui se vivra demain est déjà ce qui se vit aujourd’hui, et confère à cet aujourd’hui un poids considérable. Je voudrais le montrer avec le témoignage de la Bible, en trois grandes étapes qui suivront la vie de l’homme :

– La première évoquera « la vie reçue » : le livre de la Genèse présentera la vie de l’homme exemplaire au Paradis, avec ses caractéristiques, en particulier l’immortalité. Avant que ne se présentent le péché et la chute.
– La deuxième, « la vie balisée », dira le cheminement terrestre de l’homme et les différents moyens par lesquels Dieu travaille à le garder dans cette vie
des origines.
– La troisième, « la vie renouvelée », présentera Jésus et les sacrements comme les chemins ultimes et efficaces pour bénéficier à nouveau de cette
vie immortelle des origines. Il s’agit de rejoindre la nouvelle Jérusalem qui n’est rien d’autre que le Paradis retrouvé.

Nous n’avons tous d’autre vie que la vie éternelle.
………………………………………………………..

P. S. Une critique, extrêmement flatteuse, de mon ouvrage est parue dans La Croix sous la plume de Claire Lesegretain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.