fruits

L’arbre et ses fruits

A propos de Mt 7,15-20

Frères et sœurs, la question des déviances dans l’Église est d’actualité, en particulier pour ce qui concerne les communautés religieuses. Pour avoir été quelque peu impliqué dans cette question, je sais que l’un des arguments qu’avancent les responsables de ces communautés pour écarter toute critique est souvent le suivant : « on reconnaît l’arbre à ses fruits ». En d’autres termes, une communauté jeune et dynamique ne peut être remise en question. Ce qui revient à ne considérer que les fruits en oubliant l’arbre qui les produit. Il me semble que l’on fait fausse route à ne retenir que la phrase finale de l’évangile que nous avons entendu et en oubliant ce qui l’a précédée.

les ronces et leurs fruits

Dans le texte qui précède la phrase dont je vous parle, il n’est pas seulement question de bons et de mauvais fruits, mais aussi de bons et de mauvais arbres, ou plutôt d’arbres pourris : Jésus ne considère pas les fruits indépendamment des arbres. Ce qui permet de mieux comprendre la première phrase du passage évangélique que je vous ai lu : « Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, alors qu’au-dedans ce sont des loups voraces ». Au risque de vous proposer une correspondance douteuse, je dirais que la brebis est le fruit, et le loup pourrait bien représenter l’arbre.

En conséquence de quoi, nous sommes invités à nous garder de tout jugement hâtif : oui, le bon fruit, qui peut difficilement être autre chose que la charité, pousse sur beaucoup d’arbres, comme l’a montré et le montre l’histoire de l’Église. Mais n’oublions pas de considérer l’arbre, son origine, son développement, son mode de croissance : il peut aussi déterminer la qualité du fruit.

Dans mon enfance, j’aimais aller cueillir des mûres, un très bon fruit à mon goût, mais dont je rappelle qu’elles naissent dans les ronciers !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.