Frère Rémy Bergeret, décès et obsèques

Le frère Rémy Bergeret

Lundi 10 mai, le frère Rémy Bergeret, 66 ans, est décédé d’un arrêt cardiaque. Nous avions ensemble fait un test PCR le mercredi 7 avril, négatif pour moi à l’époque, positif pour lui, et il avait dû être hospitalisé le lendemain, 8 avril. Porteur de plusieurs pathologies antérieures, son état s’était dégradé mais Rémy semblait pourtant, aux dires des médecins, remonter un peu la pente jusqu’à ce 10 mai : il n’en a rien été, et ce fut hier, pour tous ceux qui l’ont connu, une immense tristesse. Et pour moi bien des pleurs.

Rémy était un frère chaleureux, attentif, passionné, curieux, et surtout doté de capacités relationnelles incomparables. A la manière de saint Dominique, il aimait tout le monde et tout le monde l’aimait.

Sur plusieurs points, et à différentes époques, nous fûmes très proches : je lui avais succédé comme prieur à Montpellier, puis comme aumônier de l’hôpital psychiatrique La Colombière. Nous avions surtout pris l’habitude de nous retrouver chaque matin pour le petit déjeuner, vers 6h15, souvent avec un autre frère : nous parlions de tout et de rien, mais cette habitude avait créé un lien fort entre nous deux.

Le samedi 15 mai, nous avons donc célébré les obsèques du frère Rémy. A la cathédrale, sous la présidence de notre évêque, avec une cinquantaine de prêtres concélébrant, et une assistance fournie d’environ 300 personnes… Et ce fut sobre, beau et vrai, avec une chaleureuse prédication, donnée par le frère Jean-Michel Maldamé.

A la mémoire de Rémy Bergeret et de tous ses amis, je vous propose d’écouter une magnifique chanson de Clara Ysé : celle-ci a dû faire face au décès de sa mère, Anne Dufourmantelle, philosophe et psychanalyste de renom, morte en portant secours à un enfant qui se noyait. Dans cette bouleversante chanson intitulée « Le monde s’est dédoublé« , admirablement orchestrée, Clara Ysé fait discrètement référence à la mort de sa mère, avec une ouverture émouvante que les amis de Rémy, sinon Rémy lui-même, devraient sans doute apprécier.

« Regarde en dessous de la nuit
Y’a toujours le jour qui pose ses lumières
Sur un coin de la terre
Te rappelant tout bas
Que la joie est toujours à deux pas
Je te dis prends patience
Mon ami prends patience
Vers un nouveau rivage
Ton cœur est emporté ».

Voici la vidéo :

P. S. Le samedi 15 mai, alors que nous célébrions les obsèques de Rémy, un autre frère de la communauté est parti pour le ciel, Jacques Martin, 88 ans, une figure montpelliéraine des années 70-90.

4 commentaires à propos de “Frère Rémy Bergeret, décès et obsèques”

  1. J’ai appris avec tristesse le décès du frère Rémy qui a été pour nous notre premier curé à Rangueil ! Le Christ lui a ouvert ses bras et le voilà dans la béatitude. Que de là-haut, il intercède pour toi frère Hervé afin que tu recouvres la santé, que tu continues à témoigner de la Foi évangélique qui vous animait et te pousses encore sur le chemin de la sainteté. Avec toute notre amitié
    Aude-Marie et Jean-Charles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.