Le mystère de la différence religieuse

Le terrorisme islamiste vient encore de frapper en France à Trèbes. Pour l’heure, on décompte quatre morts et seize blessés. L’une de ces morts marque nos esprits, celle du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, dont on nous dit qu’à l’exemple de saint Maximilien Kolbe à l’époque nazie, il a choisi de s’offrir comme otage pour que soient libérés une ou des otages…

Comme le faisaient et le font encore, de manière quasi-institutionnelle, les Trinitaires et les Mercédaires : très intéressante note à ce sujet de nos amis Xavier Accart et Jean-Pierre Denis sur la journal La Vie.

Sur le très délicat sujet du rapport avec les musulmans, et plus largement des hommes entre eux lorsqu’une différence religieuse profonde existe, écoutons un son de cloche original : celui du frère Jean-Paul Vesco, évêque d’Oran, à l’occasion d’une table ronde qui se tenait à Strasbourg, pendant les récentes Assises Nationales du mouvement des Entrepreneurs et Dirigeants chrétiens. Aucun angélisme dans le propos, beaucoup de conviction et d’expérience, et un aveu extrêmement touchant sur la fin.

 

Une réponse à “Le mystère de la différence religieuse”

  1. Merci, très cher frère Hervé, de ces témoignages, de FX Bellamy et de Mgr Vesco, que sans toi nous n’aurions pas connus.
    Magnifique texte que le premier qui nous redonne confiance dans l’epreuve, et très beau témoignage d’ouverture dans le second, d’une dimension nouvelle dans le regard que nous portons à l’autre, dans le besoin qu’on peut avoir de sa Vérité, pour peu qu’il soit digne de foi. Je comprends qu’il n’y a pas que dans nos réunions entre-gens-fréquentables que la Vérité de l’Autre puisse être nourrissante. Bravo les EDC!
    Bernard et Marie-Agnès

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.