Je veux voir Dieu

Prédication donnée en l’église saint Denis de Montpellier, pour la fête de la sainte Trinité : avec deux baptêmes, trois premières communions, et plus d’une dizaine de professions de foi, d’enfants du collège La Providence. Textes : Dt 4, 32-34.39-40 ; Rm 8, 14-17 ; Mt 28, 16-20.

Frères et sœurs, chers amis, notre époque demande à voir : et je suis prêt à parier que chacun d’entre vous dispose ou disposera bientôt d’un smartphone, sur lequel il peut voir ses parents, ses frères et sœurs, ses amis et même ceux qui ne le sont pas. Mais au fait, les voyez-vous vraiment ? Pouvez-vous les toucher, sentir leur présence ? Rien du tout, nous n’avez accès qu’à des images, à des représentations. Et pourtant, pour vous, ils sont bien réels, bien présents.

Maintenant, je vous pose une question à vous qui vous approchez aujourd’hui de Dieu à travers les sacrements : « pensez-vous le voir ? », votre réponse sera sans doute non. Il existe d’ailleurs une parole biblique qui semble vous donner raison : « nul ne peut voir Dieu sans mourir » (Ex 33,20). Estimez-vous pour autant que Dieu soit moins présent et réel dans nos vies que ceux dont j’ai parlé, parents, frères et sœurs, amis ? Je pense exactement le contraire et je vais vous en donner deux raisons.

EvangilesLa première raison est que nous avons, grâce au Nouveau Testament, et spécialement aux évangiles, un très bon portrait de Jésus. Certes, tous les évangélistes ne le présentent pas exactement de la même manière, mais, comme dans le compte-rendu d’un accident, la diversité des témoignages est en fait un gage d’authenticité. Avec les évangiles, pour autant que nous prenions le temps de les lire bien sûr, nous sommes au contact de Jésus, plus encore sans doute que nous le sommes au travers des lettres de nos familles ou de nos amis. Or que nous dit Jésus dans l’évangile de Jean ? « Qui m’a vu a vu le Père » (Jn 14,9).

Mais il y a plus et c’est ma deuxième raison : nous avons le Saint-Esprit. En fait, tout le monde l’a dans la mesure où chaque homme est créé « à l’image et à la ressemblance de Dieu » (Gn 1,26). Mais la plupart des hommes laisse dormir en eux le Saint-Esprit, sans jamais se tourner vers lui. Plus souvent même, ils s’opposent à lui. Pour un chrétien, le baptême, la confirmation, et l’eucharistie, sont autant d’occasions de « réveiller » le Saint-Esprit et de lui permettre d’agir. Or, la bonne nouvelle du Saint-Esprit est qu’on ne le connaît pas seulement ni même prioritairement par ce qui a été écrit de lui, comme Jésus, mais d’abord par le fait qu’il habite en nous : c’est là, dans nos cœurs, qu’il nous met en présence du Père, qu’il nous révèle le Fils et nous permet de prier en vérité.

Saint Paul a des paroles très fortes à ce sujet, il affirme que « l’Esprit Saint se joint à notre esprit » (Rm 8,16), que l’Esprit habite en nous (Rm 8,9 ; 1 Co 3,16) et bien d’autres paroles encore qui évoquent une incroyable et intime communion. Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit sont présents en nous, ils vivent en nous. Oh ! certes, ce n’est pas voir Dieu, mais c’est beaucoup plus que cela, le connaître dans son intimité : les smartphones sont totalement dépassés, jamais ils ne pourront vous offrir une intimité avec vos familles et amis comme celle que vous pouvez avoir avec Dieu !

Bon, c’est vrai, il y a une condition à cela. Comme tous les jeunes d’aujourd’hui, vous avez sans doute presque toujours un smartphone à la main gauche qui vous permet certains contacts. Si vous voulez avoir contact avec Dieu, il vous faut aussi, dans la main droite, la Bible et, dans le cœur, une prière incessante au Saint-Esprit. Et ce que je peux vous assurer, c’est que vous en apprendrez plus, non seulement sur Dieu, mais sur l’homme, et donc sur vos familles et amis avec la main droite qu’avec la main gauche… Alors, mes amis, êtes-vous prêts à délaisser vos smartphones pour une Bible et des temps de prière qui vont vous permettre de voir Dieu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.