Marie médiatrice de vie

Homélie prononcée sur le port de la Trinité sur Mer, le 15 août 2018, devant un millier de personnes environ. La messe sera suivie de la bénédiction des bateaux et des marins.

Frères et sœurs, avez-vous un but dans la vie ? Sans doute plusieurs, comme disposer d’un emploi stable, assurer l’avenir de vos enfants, ou peut-être laisser un nom dans une course au large, et je ne sais quoi encore. Mais y a-t-il un but qui puisse l’emporter sur tous les autres, et justifier notre présence sur terre ? Pour ma part, je n’en vois qu’un : accueillir ou donner la vie sous toutes ses formes. Et l’on comprend alors l’exultation d’Élisabeth et de Marie qui partagent ce bonheur d’accueillir l’enfant qu’elles n’attendaient d’ailleurs pas ou plus, la première parce qu’elle était stérile, la deuxième parce qu’elle n’avait pas encore connu Joseph. Oui, les deux cousines célèbrent la vie, gratuitement reçue.

La vie nous relie au ciel, parce que c’est de Dieu que nous la recevons comme une pure grâce. La vie nous relie à la terre et à tous nos frères et sœurs en humanité, par-delà les différences de couleurs de peau, d’engagements, d’intérêts. La vie pleinement vécue nous reconduit au ciel, là où, nous dit le prophète Isaïe : « Le loup habitera avec l’agneau, la panthère se couchera avec le chevreau. Le veau, le lionceau et la bête grasse iront ensemble, conduits par un petit garçon. La vache et l’ourse paîtront, ensemble se coucheront leurs petits(…) On ne fera plus de mal ni de violence ».

Quelles que soient les difficultés qui la marqueront, il faut donc protéger la vie, toute vie, de son origine à son terme : elle est le bien le plus précieux qui nous soit donné. Aujourd’hui, on compte sur les moyens techniques, et l’on voudrait avec eux non seulement protéger cette vie, mais même la prolonger indéfiniment… Vanité des vanités, nous savons tous que la vie est un don de Dieu, même si l’on a eu recours à des moyens techniques pour favoriser son éclosion.

Aussi, la tradition de l’Église propose plutôt de s’en remettre à des moyens spirituels, et tout spécialement à l’attention que Marie porte à tous les êtres humains : elle a accompagné son fils de sa joyeuse naissance telle que vient de nous la rappeler l’évangile, jusque dans la déréliction de la croix. Elle a connu d’importantes douleurs humaines, elle les a traversées avec l’aide de l’Esprit-Saint, elle accompagne encore tous ceux qui peinent comme ceux qui sont dans la joie.

Marie et son manteauPlus jeune que le péché disait Péguy, plus légère que lui, elle a rejoint son Fils au ciel dans l’intégrité de sa personne. Mais elle n’y est pas montée seule. Dans de très nombreuses peintures, nous la voyons cachant sous un ample manteau une foule d’hommes et de femmes qui se pressent auprès d’elle : Marie n’a pas seulement protégé son propre Fils, elle assure la protection de tous ceux qui se reposent dans ce Fils qu’elle a porté et suivi. Ceux qui sont loin, ceux qui voyagent, ceux qui souffrent, ceux qui partent longuement en mer, tous ceux que nous souhaitons lui confier.

Parmi eux, je compte nos amis marins que nous allons bénir tout à l’heure, et je vous propose de reprendre pour eux comme pour nous la très belle prière de Mgr Ravel : « Vierge Marie, Reine des flots, à qui les marins, même mécréants, ont toujours été dévots, vois à Tes pieds Tes fils qui voudraient se hausser jusqu’à Toi. Obtiens-leur une âme pure comme brise de mer. Un cœur fort comme les flots qui les portent, une volonté tendue comme voile sous le vent, une attention qui veille sans mollir comme gabier dans la hune, un corps bien armé pour les luttes contre les tempêtes de la vie. Mais surtout, ô Notre-Dame, ne les laisse pas seuls à la barre, fais-leur éviter les écueils où ils s’échoueraient avant d’ancrer, près de Toi, au port de l’Éternité. Ainsi soit-il. ».

 

P. S. A l’issue de la célébration, une personne m’a dit que son but était la sainteté. Je m’en réjouis, mais à la vérité, la sainteté est elle-même don de Dieu, et don de vie…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.