Les difficultés de la communication

Communication
Photo de Icons8 Team sur Unsplash

Dans un échange en ligne toujours en cours, plusieurs amis débattent de la communication ecclésiale, à partir des questions disputées que sont l’IVG, la contraception, l’euthanasie, le divorce etc. Pour les uns, cette communication est tellement connue et répétitive qu’elle ne peut plus être entendue, surtout venant d’une institution gangrenée par des dérives et abus : elle doit être repensée et réajustée aux temps nouveaux. Pour les autres, il est clair que l’Eglise catholique ne peut que répéter ses fondamentaux, à temps comme à contretemps : si ceux-ci ne sont plus entendus, au-delà de la forme peut-être maladroite, il faut incriminer la surdité des auditeurs, qui ne date d’ailleurs pas d’aujourd’hui.

Echanges intéressants, qui me conduisent à penser que les deux parties ont raison. Tant il est vrai que, pour qu’une communication soit entendue et mise en œuvre, il faut une bienveillance et un effort des deux côtés. Sur des sujets aussi intimes que sont tous ceux qui touchent à la vie, il est aussi difficile de dire adéquatement que d’entendre sérieusement. Doit-on alors se taire en reprenant le fameux dicton selon lequel « la parole est d’argent, mais le silence est d’or » ?

Sur la question de la communication ecclésiale, même si la forme peut en être discutable, je ne vois pas le magistère se taire et moins encore changer fondamentalement de discours. Il ne peut que dire et redire « ce qu’il a lui-même reçu » (cf. 1 Corinthiens 15,3), et qui va souvent bien au-delà de ce qui est présenté hâtivement dans le débat : je pense par exemple à ce qui se dit de l’encyclique Humanae Vitae et de la contraception.

En revanche, il me semble que toutes les parties devraient faire le plus grand cas du temps, dans son écoulement, dans sa durée : ce qui avait été mal communiqué dans un premier temps peut l’être mieux dans un deuxième, ce qui n’avait pu être entendu dans un premier temps pourra l’être dans un deuxième.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.